Il n’y a pas si longtemps, les entreprises comptaient exclusivement sur les experts en informatique pour rédiger les codes nécessaires au bon fonctionnement de leurs sites web et applications. Toutefois, des difficultés, liées notamment à la pénurie des talents dans le développement logiciel, ont surgi, laissant de nombreuses organisations avec des processus défaillants ou dysfonctionnels. Les entreprises doivent donc répondre rapidement et efficacement aux défis commerciaux, en abordant en un temps record les problématiques auxquelles elles sont confrontées. L’introduction du Low-code, ou encore le No-code, a permis de résoudre ces problèmes, en éliminant les barrières et en permettant aux équipes, indépendamment de leur niveau de compétence, de gérer des processus informatiques. 

Cette technologie simple et accessible à tous, a pris et continue à prendre une ampleur grandissante au fil des années. D’ailleurs, selon un rapport de Gartner, le marché mondial du low-code devrait atteindre 26,9 Milliards de dollars en 2023, soit une augmentation de 19,6% par rapport à 2022.

Qu’est-ce que le low-code ?

Perçois-tu le langage de programmation comme du « charabia » ? Si oui, alors bonne nouvelle ! Grâce au low-code, le développement logiciel n’est plus une énigme pour les personnes qui ne codent pas.

Une solution low-code ou no-code permet de créer des applications métier de qualité, en n’ayant que très peu ou pas d’expériences, ni de connaissances en programmation (no-code).

Ces techniques utilisent une approche visuelle en proposant des modèles préétablis et une interface contenant des instructions ainsi que la fonctionnalité « drag-and-drop » (glisser-déposer). Dès lors, des utilisateurs dits « citizen developers » (ayant des compétences limités ou inexistantes en codage) peuvent créer des applications qui répondent aux exigences de leur métier. Au vu de ses nombreux avantages, le low-code peut être considéré comme le nouveau permis de conduire de l’entreprise.

Quelle est la différence entre low-code et no-code ?

Dans une plateforme de développement no code (NCDP : No-Code Development Platform) – parfois appelée plateforme d’automatisation et de développement citoyenne (CADP : Citizen Automation and Development Platform) – tout le code est généré par des interfaces de type drag-and-drop. Ces plateformes sont utilisées à la fois par des développeurs professionnels et des « développeurs citoyens ». Toutefois, les applications créées par le biais d’une plateforme low-code nécessitent une certaine expérience en programmation, et donc l’intervention d’un développeur qualifié.

Les technologies low-code et no-code sont similaires dans la mesure où elles visent à atténuer la complexité du codage en utilisant des interfaces visuelles et des modèles préconfigurés.

Les avantages du low-code

Le concept de low-code/no-code gagne rapidement du terrain dans presque tous les secteurs. Cette tendance est tout à fait compréhensible, surtout si l’on considère les avantages commerciaux que ce type d’automatisation peut apporter. En particulier, les solutions low-code/no-code offrent :

Automatisation

Le développement applicatif traditionnel implique généralement l’écriture manuelle de longues lignes de code. Cependant, cette méthode peut s’avérer extrêmement chronophage. Elle peut même conduire à des erreurs susceptibles de compromettre le succès d’une application.

L’automatisation vient alors aider les employés à créer des applications métier complexes et performantes. En outre, elle peut contribuer à améliorer l’efficacité organisationnelle globale à long terme.

Agilité

Le low-code est un levier d’agilité et d’innovation. En effet, les spécialistes estiment que le développement logiciel low-code est l’avenir de l’agilité des entreprises. Puisque ce type de développement permet de modifier des solutions logicielles internes, il aide finalement les non-codeurs à combler les lacunes du flux de travail grâce à des techniques visuelles simplifiées. En outre, les équipes peuvent facilement avoir accès à ce logiciel compatible avec tous les types d’appareils.

Coût

L’utilisation de la technologie low-code signifie que l’entreprise peut réduire considérablement la durée du cycle du développement des applications. De plus, elle peut limiter les coûts associés au recrutement de développeurs qualifiés pour créer un code source et une application.

Productivité

L’écriture et le déploiement manuels du code source de chaque application d’entreprise peuvent se révéler extrêmement laborieux. La technologie low-code peut non seulement contribuer à accélérer le processus global de développement d’applications, mais aussi à favoriser la collaboration entre les différents services de l’organisation. Cela signifie que l’entreprise peut créer davantage d’applications en nettement moins de temps, ce qui augmente la productivité globale.

Expérience client

Les plateformes de développement applicatif low-code peuvent permettre à l’entreprise d’améliorer considérablement l’expérience client en créant des interfaces intuitives à l’aide de modèles préétablis.

En offrant une expérience client harmonieuse, l’entreprise sera non seulement en mesure de répondre aux besoins des clients de manière plus proactive et plus précise, mais elle pourra également générer des leads plus qualifiés, ce qui améliorera in fine la rentabilité.

Tendances futures pour les technologies low-code

Avec l’augmentation de la demande pour des applications professionnelles plus rapides et moins chères, les tendances futures pour les technologies low-code semblent prometteuses. Les entreprises continueront à adopter ces technologies pour développer des applications en interne, sans avoir recours à des développeurs expérimentés.

De plus, les avancées en matière d’intelligence artificielle et de machine learning pourraient également être intégrées aux plateformes low-code, permettant aux utilisateurs de créer des applications encore plus intelligentes et personnalisées.

Il est également possible que l’on assiste à une convergence entre le low-code et les technologies de l’Internet des objets (IoT). Les entreprises peuvent alors connecter et gérer leurs objets connectés à travers des applications low-code.

En somme, ces technologies continueront à évoluer pour répondre aux besoins en constante évolution des entreprises, offrant de nouvelles possibilités pour des applications plus rapides, plus intelligentes et plus économiques.

La solution Microsoft Power Platform

La suite Microsoft Power Platform se présente comme un leader de solutions low-code. Elle est composée de sept éléments clés qui se combinent pour accélérer la transformation numérique que connaissent actuellement les entreprises et résoudre les besoins en matière de processus et de flux de travail. Ces composants sont : Power Apps, Power Automate, Power Virtual Agents, Power BI, Dataverse, Data Connectors et AI Builder. La richesse de l’intégration vous permet de tirer parti de toutes les capacités d’intégration natives avec Microsoft 365, Microsoft Dynamics 365 et tous les services Azure disponibles.

Microsoft Power Platform accélère l’innovation dans les organisations en permettant la création de solutions personnalisées, en éliminant la complexité et en renforçant l’agilité grâce à sa plateforme low-code. Nous vous présentons ci-dessous une série de scénarios avec des exemples d’entreprises réelles, qui ont développé leurs propres solutions personnalisées sans avoir recours au code.

Premier scénario : Power Apps

Mercedes Benz nous a demandé de développer une application pour la collecte de données sur les essais de conduite. L’objectif principal était de gérer les essais routiers effectués lors des événements organisés par l’entreprise pour le lancement de nouveaux véhicules, en particulier pour la présentation du nouveau modèle EQS, ainsi que la génération subséquente d’intérêt d’achat de la part des clients référencés chez les concessionnaires.

L’application est orientée pour être utilisée en présence du public, avec une image et une expérience client excellentes. En seulement 5 jours, Prodware a pu construire cette application en profitant également de la connectivité avec le backoffice actuel. Parmi ses principales fonctionnalités, citons l’authentification, l’enregistrement de nouveaux essais de conduite, la signature de consentements, l’achèvement de l’essai, la demande d’informations supplémentaires et l’intégration avec le service des ventes pour la création d’intérêts commerciaux à gérer par le centre d’appels.

Deuxième scénario : Power Automate

Une entreprise du secteur de la construction avait besoin de créer une solution pour l’automatisation des bons de livraison. Plus précisément, ils devaient importer 200 bons de livraison quotidiens au format PDF dans l’historique des bons de vente de Microsoft Dynamics F&O sans intervention de l’utilisateur.

Ne disposant que de 5 jours maximum pour développer cette application, nous avons opté pour la technologie Power Automate Desktop pour sa création. De nombreux ajustements ont été effectués afin d’atteindre la meilleure vitesse d’exécution possible tout en solutionnant les incidents en cas d’erreur pour le suivi manuel.

Troisième scénario : Power Virtual Agents

Un centre médical privé a demandé la création d’un BOT pour la gestion des rendez-vous médicaux des patients de Covid-19. Compte tenu de la situation de pandémie mondiale et de la vitesse à laquelle les événements se sont déroulés, nous avons été confrontés au défi de générer un BOT fonctionnel en moins d’une semaine. Ce dispositif devait effectuer une forme de tri pour classer et distribuer les rendez-vous médicaux dans les différents canaux de communication en fonction des symptômes présentés par chaque patient.

La technologie utilisée était principalement constituée d’agents virtuels, de Power Automate et de Dataverse pour offrir des soins aux patients 24h/24 et 7j/7. En outre, en fonction des réponses et des préférences du client, la génération de rendez-vous médicaux s’effectue par différents canaux : chat avec le médecin, appel téléphonique ou attribution d’un numéro d’urgence médicale.

Quatrième scénario : Power BI

Mercedes Benz nous a confié la conception d’un rapport permettant à l’utilisateur de suivre le statut d’une opportunité de vente par rapport à son cycle de vie, de manière simple et interactive. Ce diagramme du cycle de vie du client aidait l’utilisateur à compléter et à améliorer le flux des opportunités commerciales, en détectant celles qui restaient à l’état intermédiaire afin de les faire avancer dans le cycle d’achat. La technologie utilisée était Dynamics 365 Sales, Power BI, Power Query et DAX.

Le potentiel de Microsoft Power Platform est en effet large. La suite peut être utilisée dans des scénarios variés, y compris avec la solution de gestion d’entreprise Microsoft Business Central.

Pour conclure, la technologie low-code/no-code permet aux organisations de toute taille de surmonter la pénurie de développeurs et d’exploiter la puissance de l’automatisation intelligente, quelles que soient les ressources disponibles. Toutefois, le besoin en développeurs qualifiés est toujours d’actualité, pour concevoir des applications plus complexes ou améliorer l’existant. 

Grâce à notre communauté d’experts, Prodware vous permet de transformer vos idées en applications métier personnalisées.

Plus de publications

Communauté d'experts en transformation digitale chez Prodware

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre prénom
Veuillez renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.