Lorsque nous parlons de maintenance prédictive, il est question de techniques et de processus qui permettent de déterminer les conditions de fonctionnement et de service des équipements dans un avenir proche. L’objectif est de prédire à quel moment les actions de maintenance doivent être effectuées avant qu’un incident, une panne ou une casse ne se produisent. En d’autres termes, connaître les conditions dans lesquelles l’équipement fonctionne permettra de réaliser un diagnostic en temps réel de son fonctionnement.

La maintenance prédictive réduit les coûts opérationnels et aide les professionnels des services à satisfaire leurs clients grâce à l’usage de technologies analytiques avancées et de services cognitifs. Elle génère des économies de coûts opérationnels à hauteur de 20%, tout en évitant de potentiels dysfonctionnements, en prédisant des pannes avant qu’elles ne surviennent et en rationnalisant l’usage des ressources, désormais destinées à des cas de force majeure. Par ailleurs, elle permet de réduire les frais de déplacement des équipements, mais aussi les actions de réparation, les interventions à répétition et les temps d’arrêt. En définitive, c’est un moyen efficace de rentabiliser les services sur le terrain.

L’ensemble du plan de maintenance doit reposer sur une collecte de données établie à partir du suivi de plusieurs paramètres et des conditions de fonctionnement de l’équipement en question. Tous les types d’équipements peuvent être contrôlés, de l’éolienne à un caténaire, en passant par une turbine ou n’importe quel équipement d’une chaîne de production. Par ailleurs, les nouvelles technologies permettent désormais un suivi en temps réel de tous ces paramètres.

Il est possible de mesurer deux types de variables :

  • Les données internes spécifiques à l’équipement et à son fonctionnement : les heures, la pression et les débits auxquels il fonctionne, la tension, le chauffage des composants, etc.
  • Les données externes qui peuvent également conditionner le travail effectué : température et humidité ambiante de l’environnement, vibrations auxquelles il est soumis en fonction du type de travail, mouvements de l’équipement.

Même si l’innovation a accéléré son usage, la maintenance prédictive est une technologie relativement récente et les professionnels des services sur site n’en bénéficient que depuis quelques années. Quelles sont les différentes étapes qui ont permis sa démocratisation?

1.      La maintenance corrective

Elle correspond à l’ensemble des actions effectuées pour corriger les incidents au fur et à mesure qu’ils se produisent. Totalement réactive, l’action est exécutée une fois que l’incident s’est produit. Dès lors, les utilisateurs en informent le service de maintenance qui diagnostique les causes et tente de trouver des solutions. Un tel niveau de maintenance ne permet pas de prendre des mesures proactives avant que la panne ne survienne.

2.      La maintenance préventive

Son objectif est de maintenir un certain niveau de service dans les équipements en planifiant des actions de maintenance destinées à anticiper l’apparition d’incidents ou de dysfonctionnements. Des informations basées sur l’historique de fonctionnement de l’équipement ainsi que ses caractéristiques sont donc exploitées en vue d’anticiper ce type de risques.

Les interventions sont planifiées systématiquement, même si l’équipement n’a montré aucun signe de défaillance. Elles se concentrent essentiellement sur les composants les plus vulnérables. Ce type de maintenance permet de prolonger la durée du fonctionnement des équipements dans les conditions appropriées et d’éviter ou de limiter des temps d’arrêt imprévus.

3.      La maintenance conditionnelle

A partir du suivi du fonctionnement de l’équipement, du diagnostic effectué lors des actions correctives, préventives et conditionnelles, de son environnement, de son utilisation ou de son mode de fonctionnement, il est possible de réaliser, planifier, anticiper ou retarder les interventions de maintenance. Ces actions peuvent être programmées ou exécutées en temps réel au moyen de capteurs qui détectent les niveaux anormaux et émettent un signal afin de lancer le protocole de maintenance au cas par cas.

4.      La maintenance prédictive

Conceptual image of miniature engineer and worker plug-in lan cable to computer

Ce type de maintenance est capable de prédire à quel moment vont se produire les dysfonctionnements et peut également les résoudre avant qu’ils ne surviennent. Sur la base de toutes les informations recueillies (conditions de fonctionnement et actions précédemment effectuées), le système détecte d’éventuelles défaillances et agit selon un ensemble d’actions préalables destinées à éviter les incidents.

La maintenance prédictive cherche à connaître en temps réel et en permanence l’état et la capacité de fonctionnement des installations. Pour ce faire, elle identifie et mesure de nombreux paramètres capables de décrire l’état général et toute variation pouvant indiquer d’éventuels problèmes. Le principal bénéfice de la maintenance prédictive est donc d’améliorer l’efficacité des équipements de production.

5.      La maintenance prescriptive

La maintenance prescriptive est une évolution de la maintenance prédictive. En tenant compte de ce modèle et de sa capacité à détecter une éventuelle casse à un moment donné, de la fiabilité du produit ou des conditions de travail, la maintenance prescriptive détecte les anomalies présentes dans les paramètres et va plus loin en proposant des actions correctives. C’est le type de maintenance le plus avancé sur le plan technologique et le plus à même de satisfaire l’ensemble des clients. Cette technologie utilise des ressources innovantes de détection, d’intelligence artificielle, d’analyse prédictive, d’apprentissage automatique, etc., autrement dit des technologies disruptives. Prenons par exemple la solution d’intelligence artificielle Microsoft Azure AI. Elle vous permet, notamment, de réduire vos coûts. En effet, grâce à la puissance de l’IA, cette solution technologique vous réalisez des performances opérationnelles optimales telles que :

  • La maintenance prédictive
  • L’optimisation des itinéraires et de la gestion des stocks
  • La gestion en temps réel de toutes les activités

Qu’elle soit corrective, préventive, conditionnelle, prédictive ou encore prescriptive, la maintenance industrielle peut revêtir plusieurs formes pour votre entreprise et chacune a ses propres objectifs. Vous souhaitez aller plus loin en matière de maintenance prédictive et améliorer les interventions sur site de vos équipes de terrain ? Microsoft Dynamics 365 Field Service est probablement la solution de field service management qu’il vous faut. Cette solution globale fournit tout ce dont les équipes d’intervention sur site ont besoin : de la planification optimisée à la maintenance prédictive.

Plus de publications

Communauté d'experts en transformation digitale chez Prodware

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez renseigner votre prénom
Veuillez renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.