Prodware - éditeur, intégrateur, hébergeur de solutions sectorielles et métiers

Les clés de la transformation digitale par Prodware

4 choses à savoir sur le BIM en 2017

SHARE
,

Tous les acteurs de la construction, du bâtiment et de l’architecture n’ont qu’un seul mot à la bouche : BIM ! Acronyme de Building Information Modeling, le BIM se traduit en français par la « Modélisation des Informations du Bâtiment ».  Nous pouvons définir le BIM comme une nouvelle approche collaborative « en mode projet » dans l’univers industriel et du bâtiment autour d’une représentation géométrique en 3D contenant des informations descriptives. Une révolution certes, rapide sûrement, mais 2017 annonce déjà quelques rebondissements. Le BIM n’a pas fini de nous surprendre. Quelques informations à savoir pour ne pas tomber dans le panneau du BIM.

Un point n’a certainement pas échappé à tous les professionnels du secteur : la France incite les entreprises à utiliser le BIM dans le cadre des marchés publics. L’emploi des méthodologies BIM est en effet vivement recommandé auprès de l’ensemble des acteurs du bâtiment. Bien que de nombreux projets privés n’aient pas attendu pour se saisir de cette nouvelle approche, une loi imposant l’utilisation du BIM dans les projets est à l’étude… Ainsi, le BIM est en passe de devenir une méthodologie standard obligatoire et incontournable. Une bonne nouvelle ?

Oui, voici quelques explications que j’avais délivrées lors de notre afterwork à Rouen :

  • « Aujourd’hui, avec le BIM, il y a la possibilité de travailler plus vite, donc de gagner en productivité mais surtout d’avoir des points et des jalons qui permettent de vérifier toutes les étapes d’un projet. »
  • « Avec le BIM, il nous est possible de travailler à distance, sur des projets de plus grande capacité mais avec une réponse plus rapide. »
  • « La prise de conscience de pouvoir travailler en même temps, à plusieurs, sur une même maquette numérique qui sera paramétrable permettra de travailler plus vite, de recueillir les informations et d’informer de manière générale la maquette numérique, non plus pendant la conception mais tout au long de la production et au-delà. »

Chez Prodware, nous travaillons avec le leader mondial des solutions BIM, Autodesk. L’offre proposée par Autodesk permet de rendre toutes les informations associées à un projet plus compréhensibles et, ainsi, de fournir une valeur ajoutée à chaque étape du processus.
Autodesk fait figure de pionnier de l’industrie du futur en proposant une plate-forme innovation produit unique, capable d’intégrer l’ensemble des processus de conception, de fabrication, de livraison, de construction et d’exploitation.

4 choses à savoir sur le BIM en 2017

Attention, voilà Google

Google n’est pas considérée comme une entreprise tentaculaire par hasard. Elle vient de sortir une plateforme d’échanges de données pour les professionnels du bâtiment, croisant différentes solutions informatiques – Grasshopper de Rhinocéros et Dynamo d’Autodesk pour ne pas les citer. Son nom de code : Flux. A noter, Flux est dirigé par l’architecte américaine Michelle Kaufmann, qui n’est autre qu’une ancienne associée de Frank Gehry.

Néanmoins pour les professionnels du secteur, le « flux » est plutôt flou. Comme l’indique Xavier Soule, président directeur général d’Abvent, dans le Moniteur : « Bien sûr, nous avons entendu parler de Flux, mais ce qu’ils proposent – à savoir une conception en temps record d’un bâtiment qui tienne compte de toutes les contraintes urbanistiques, thermiques, énergétiques, etc… – et l’idée sous-jacente que les technologies du numérique vont révolutionner la conception des bâtiments sont complètement incongrues ! ».

Vidéo de présentation de Flux (en anglais) :

Le BIM n’est pas limité au monde de la construction

Certains le savent, d’autres l’apprendront dans cet article. Les équipes d’ingénierie en phase d’études, comme les entreprises lors du chantier n’ont pas le monopole du BIM. D’autres acteurs liés à la construction y prennent également part. Prenons l’exemple de Soprema. Spécialiste de l’étanchéité, l’isolation et la végétalisation, Soprema a récemment lancé un catalogue complet d’objets BIM destiné aux professionnels et prescripteurs du marché français : Polantis.

Une plateforme unique qui va permettre à tous les acteurs du secteur de bénéficier d’objets compatibles avec leurs solutions REVIT et Archicad.  Pierre-Etienne Bindschedler, président du Groupe Soprema le résume ainsi : « nous mettons à disposition de nos clients des données techniques et commerciales de nos équipements et objets, aux formats des logiciels en capacité d’effectuer des projets BIM. Ceci, en complément des catalogues de données BIM déjà disponibles sur les outils ARCHIWIZARD et DATBIM ».

Le BIM, un levier de transformation numérique

Comme nous l’avons expliqué à plusieurs reprises dans ce blog, le BIM renverse toutes les idées préconçues sur les métiers de la construction. Il ne faut cependant pas oublier une donnée essentielle : le BIM est aussi une révolution managériale et organisationnelle.

Dans une tribune publiée dans les Echos, Pascal Loisel, Président de Citae, revient sur l’impact organisationnel du BIM dans l’entreprise et, par conséquent, sur la prise de conscience du leadership des dirigeants :

« Le BIM est avant tout un processus stratégique, d’aide à la décision, de maîtrise des phases de réalisation ou encore d’aide à la gestion, exploitation et maintenance. Vous l’avez compris, le BIM ce n’est donc pas que de la technique. C’est également un processus long de changement et de posture de son entreprise qui ne tire pas sa légitimité dans la maîtrise technique, mais bien dans sa dimension stratégique et managériale. Et cela ne relève que de la responsabilité des dirigeants. »

Les projets 100% BIM prennent de l’ampleur en France

La greffe semble avoir bien pris. 2017 voit l’émergence de nombreux projets 100% BIM. C’est le cas du Centre Hospitalier du Pays d’Aix qui, à partir de septembre 2017, va agrandir sa surface avec la construction d’un nouveau bâtiment de 14 192 m2.

BIM

Autre projet 100% BIM, la maison du handball à Créteil, dans le Val-de-Marne, conçue par Charles Delamy. Pour l’heure, il s’agit d’une réussite : « Le projet avance à une vitesse phénoménale. Nous ne sommes pas à l’abri d’aléas. Mais pour l’instant, tout s’enchaîne bien », s’était réjoui Michel Jacquet, directeur général de la Fédération française de handball (FFHB), dans Le Parisien,

Les équipes Prodware sont extrêmement vigilantes quant aux nouveautés du secteur. De nouveaux métiers étant en train d’émerger, il faut saisir ces nouvelles opportunités, tant sur le plan économique, environnemental qu’organisationnel.
Et si nous en parlions du 8 au 10 mars dans le cadre du salon BIM BANG Event à Lyon ?

En savoir plus sur nos formations Autodesk BIM

4 chefs d’œuvres qui ont vu le jour grâce au BIM

Le concept BIM, une nouvelle façon de construire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

PASSWORD RESET

LOG IN