Prodware - éditeur, intégrateur, hébergeur de solutions sectorielles et métiers

Les clés de la transformation digitale par Prodware

Votre entreprise existera-t-elle toujours dans 5 ans ?

SHARE
,

avenir futur entreprise

« Les entreprises qui négligent l’impact des évolutions technologiques pourraient disparaître d’ici 5 ans… ». C’est sur les bases de cette prophétie que de nombreux rapports faisaient état dès 2000 du manque de réactivité de la plupart des entreprises face aux nouvelles technologies.

Alerter sur les transformations radicales que les NTIC vont, de manière continue, appliquer sur les entreprises est un enjeu fondamental qu’il faut prendre le temps d’analyser.

En 1994, Gérard Théry, Alain Bonnafé et Michel Guieysse remettent au Premier ministre de l’époque, Édouard Balladur, leur rapport sur les autoroutes de l’information et le rôle possible qu’y jouerait Internet. Certains extraits de ce rapport sont édifiants « …son mode de fonctionnement coopératif n’est pas conçu pour offrir des services commerciaux… », « …son inaptitude à offrir des services de qualité en temps réel de voix ou d’images est sans nul doute rédhibitoire…  » , « …ce réseau ne sera jamais adapté à la fourniture de services… ».

Un an plus tard, l’astronome américain Clifford Stoll met en doute la possibilité qu’Internet puisse un jour atteindre le grand public, entre autres à cause de l’absence d’un moteur de recherche fiable capable de trier les données. « …La vérité est qu’aucune base de données en ligne ne remplacera votre journal quotidien, aucun CD-ROM ne remplacera un professeur compétent, et qu’aucun réseau informatique ne changera le fonctionnement d’un gouvernement… « .

Toujours dans la même veine, il ajoute : « …même si un jour nous arrivions à trouver un moyen de payer en ligne de façon sécurisée, il manquera toujours au e-commerce un élément essentiel : la présence humaine d’un vendeur… ».

Comme on sait, l’avenir lui donnera tort.

d224fa66-f15a-4157-bfc5-0831e727b4c7

Aujourd’hui, de nombreux dirigeants estiment que leur entreprise ne sera pas en mesure de s’adapter aux nouvelles technologies entraînant par la même une perte de compétitivité. Un tiers des dirigeants du secteur informatique estime que leur entreprise disparaîtra d’ici 10 ans et que les marchés sur lesquels ils opèrent aujourd’hui connaîtront des transformations à la fois profondes et très éloignées de ce qu’ils font aujourd’hui.

Ces différents postulats sont-ils en mesure de modifier structurellement l’entreprise dans son organisation ? Sans doute, l’entreprise décentralisée n’a pas encore fait sa révolution.  Parallèlement, nous observons dès aujourd’hui des changements entraînant des transferts de postes décisionnels.

L’initiative en matière d’amélioration de processus aura pour impulsion à la fois l’organisation interne mais aussi ses clients. L’imbrication des Systèmes d’Information et des technologies engendrera l’omniprésence du client qui sera à l’origine de la majorité des innovations, en matière de produits comme de services.

Ces deux dernières décennies ont vu le passage d’une société de l’énergie, où produire, stocker et distribuer celle-ci était un enjeu majeur de productivité, vers une société où produire, stocker et distribuer l’information est aujourd’hui un enjeu de survie.

Les organisations n’ont eu de cesse d’avancer sous les coups des grandes évolutions technologiques. D’autres transformations majeures sont à venir….

Il est acquis que seules les entreprises qui réussiront dans les 5 prochaines années seront celles qui auront donné de l’importance à l’innovation dans leur organisation.

Construire ou adapter une entreprise afin qu’elle puisse être flexible face aux changements, qu’elle dispose d’une infrastructure appropriée qui facilitera la conduite du changement, est un des éléments clés de l’adoption des NTIC.

Comprendre comment s’articule l’information dans mon organisation et comment celle-ci est liée permet de mieux appréhender les changements et améliorer les processus, par le partage des connaissances au service de l’exigence de mes clients.

Les technologies offrent des opportunités non négligeables d’amélioration de son activité au quotidien. Elles sont de plus, une source d’amélioration de l’efficacité opérationnelle et de profitabilité considérable.

Les nouvelles technologies contribuent dans de nombreux domaines à prendre des positions de leader.

La technologie est en révolution permanente, et avec elle, tout change ! L’influence de ces évolutions est croissante sur les ressources humaines de l’entreprise. La génération Y absorbe avec une évidence toute naturelle ces évolutions, alors que la quantité de données traitées quotidiennement par l’entreprise explose, rendant impossible son traitement interne.

Pour devancer ces révolutions quasi permanentes, l’entreprise doit s’organiser en réseau.

network-illustration

Hier, l’achat d’un équipement numérique était décidé par les parents. Aujourd’hui, les enfants choisissent et disposent des ordinateurs les plus puissants, tandis que leurs parents sont heureux s’ils peuvent consulter leurs comptes sur un smartphone, simple d’usage.

La loi de Moore est aujourd’hui plus actuelle qu’elle ne l’était il y a 20 ans. La technologie double sa capacité chaque 18 mois depuis 50 ans et 30 années d’un cycle similaire sont devant nous.

Nous sommes aujourd’hui seulement à mi-chemin d’une révolution numérique qui pourrait encore doubler ses prouesses pour les 100 prochaines années.

Dès à présent, l’entreprise doit s’engager dans l’adoption des technologies. Dans de nombreux pays, les salariés disposent à leur domicile de technologies plus avancées que sur leur lieu de travail. Au travers de ces expériences personnelles, le plus souvent positives, la technologie est démystifiée et doit aider à la mise en œuvre de celle-ci dans l’entreprise.

Avancer à marche forcée a fait naître dans diverses organisations le BYOD, Bring Your Own Device. Ainsi, les collaborateurs ont fini par apporter leur téléphone, ordinateur portable ou tablette au bureau, pour suppléer au manque d’équipement productif sur leur lieu de travail.

Le manque de réaction des entreprises face à ce phénomène aura pour conséquence de générer tout naturellement le BYOT Bring Your Own Tools. La dernière phase, encore plus radicale, verra naître  sans aucun doute le Bring Your Own Information. Le collaborateur apportera sur son lieu de travail l’information indispensable à l’atteinte de ses objectifs.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

PASSWORD RESET

LOG IN