Prodware - éditeur, intégrateur, hébergeur de solutions sectorielles et métiers

Les clés de la transformation digitale par Prodware

L’incertitude domine, prenez des décisions !

SHARE
,

leadership

Entre le Brexit, l’élection de Donald Trump et, dernièrement, la démission du Premier Ministre italien Matteo Renzi, le contexte politico-économique international est empreint d’incertitude. Le renfermement sur soi est, pour une majorité, le premier réflexe. Pour les dirigeants d’entreprises, cela se matérialise par une revue à la baisse des ambitions, une consolidation de plan stratégique… Une forme d’immobilisme qui rassure, mais qui n’est pas une solution sur le long terme[1]. Un tel état d’esprit n’est en effet pas favorable à la création et, encore moins, à l’innovation, souvent vitales pour émerger dans une situation de concurrence toujours croissante.

Dirigeants, comment continuer à prendre les bonnes décisions malgré l’incertitude ambiante ?

Du chaos, un nouveau type de leadership

L’histoire étant un filtre à innovations, il est possible d’en tirer certains enseignements. Un des exemples frappants est la découverte, en 1953, de la structure de l’ADN par James Watson et Francis Crick. Dans le cadre de leur recherche, ils ont émis, sans aucune preuve expérimentale et sans écarter les théories les plus improbables, l’hypothèse que l’ADN devait avoir une structure hélicoïdale[2]. Leur modèle s’appelle tout de même le « Modèle Fiasco » ! C’est dire que ces chercheurs n’avaient qu’une foi limitée dans leurs résultats, sans que cela ne les empêche de poursuivre leur projet. Bien sûr, le contexte de la recherche fondamentale – éminemment libre – diffère de celui de l’entreprise, contrainte à réussir. Néanmoins, l’enseignement du « Modèle Fiasco » est transposable. Dans une situation d’incertitude, la vraie innovation découle d’une prise de risques, aussi minime soit-elle.

 

Encore une fois, prenons l’exemple d’Elon Musk. Ayant étudié en physique, il n’était pas prédestiné à disrupter le secteur du paiement en ligne, de la voiture électrique ou de la conquête spatiale. Cette incompétence relative est peut-être à l’origine de son statut et de sa capacité à avoir toujours un coup d’avance sur ses concurrents. Un des principaux éléments de réponse est qu’il a remis en cause toutes les vérités absolues du marché grâce à son œil nouveau, hors du sérail. En ce sens, un dirigeant aurait intérêt à se battre contre lui-même en se confrontant avec des esprits critiques, créatifs, venant d’univers différents. C’est en ouvrant une réflexion multiple que seront levées les incertitudes. Néanmoins, comment formaliser cette méthode, mutualiser les apports de différents métiers pour en tirer une décision pertinente ? Et si cette catharsis venait de la technologie ? 

Modéliser le changement en temps réel, qualité du dirigeant de demain

« En raison de cette incertitude de toutes les informations, de toute base solide et de ces interventions constantes du hasard, la personne agissante se trouve sans cesse devant des réalités différentes de celles auxquelles elle s’attendait. Ce qui rejaillit forcément sur ses plans ou tout au moins sur les idées qui s’y intègrent. ». Cette analyse du général prussien Carl von Clausewitz dans « De la Guerre » démontre que la capacité computationnelle d’un décideur ne lui apporte rien, s’il n’arrive pas à actualiser en temps réel sa décision dans le temps. De cette capacité, découle un avantage comparatif décisif dans un contexte d’incertitude. Quitte à changer d’avis en fonction des nouvelles données. Souvenons-nous d’Edgar Faure qui écrivait : « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ».

Le développement d’un management plus ouvert, plus enclin à la confrontation des idées, plus humain, implique un support technologique important. La vision des éditeurs comme Microsoft, ouvrant la voie à des solutions plus modulables, connectées et personnalisées en fonction des spécificités métiers, accompagne les besoins de ce nouveau type de leadership, déclencheur de la transformation des entreprises. Car oui, la transformation numérique est un terme galvaudé. Elle est beaucoup plus complexe, dépasse les enjeux technologiques et embrasse toute la culture d’entreprise.

 

Prodware accompagne cette mutation du leadership, moteur d’évolution positive de nos sociétés, en fournissant un accompagnement humain et technologique. Un duo immuable à l’ère du digital qui permet de dépasser les incertitudes de décider d’innover pour réussir.

[1] Source : The Lost art of Leadership – The World today

[2] Source : http://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2016/11/13220-inspirez-vous-de-lhistoire-pour-identifier-les-innovations-radicales/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

PASSWORD RESET

LOG IN