Prodware - éditeur, intégrateur, hébergeur de solutions sectorielles et métiers

Les clés de la transformation digitale par Prodware

Déclaration de politique générale de la transformation numérique

SHARE
,

A n’en pas douter, se placer devant le pupitre de l’Assemblée nationale pour exposer les grandes orientations du gouvernement et, ainsi, obtenir un vote de confiance, n’est pas une tâche aisée. Il est pourtant frappant de voir à quel point cet exercice se transpose à la réalité de l’entreprise sur le point de vivre sa transformation numérique.

Qu’ils soient à la Direction Commerciale, Marketing ou aux Ressources Humaines, ces décideurs ont tous pour obligation de présenter les grands axes de leurs actions à leur direction, avec à l’instar des membres du gouvernement, une obligation de résultat.

Et si nous nous mettions à la place d’un Directeur des Systèmes d’Information, de la Sécurité, voire de l’Innovation, en somme à la place d’une personne devant insuffler la dynamique du changement dans son entreprise ? A l’image du Tour de France, qui vient de s’élancer, nous débuterions par un contre-la-montre, celui du premier entretien avec la Direction Générale, qui conditionne le changement culturel et technologique. Néanmoins, commençons par une présentation rapide de la vision numérique du Président Macron.

De la « Start-up Nation » à « Entrepreneur is the New France », l’appel du changement

Jeudi 15 juin, dans l’arène surchauffée de Vivatech, le Président Emmanuel Macron a déroulé un discours autour d’un message clair : la France doit s’imposer au premier rang des « Start-up Nation »[1]. Cette appellation, prolongement de son action en tant que Ministre de l’Économie et de la politique menée par Axelle Lemaire, alors Secrétaire d’État chargée du Numérique, esquisse de nombreuses opportunités pour les entreprises, des PME aux grands groupes. L’occasion est d’autant plus belle que les outils de la transformation numérique n’ont jamais été aussi agiles et performants.

Aspirés par cette spirale médiatique pro-numérique, comment doivent réagir les pilotes de la transformation numérique des entreprises ? Immersion dans le bureau d’une Direction Générale.

« Monsieur le Directeur Général, faisons de nos collaborateurs des entrepreneurs ! »

Fort d’une condition physique optimale, notre porte-parole devra jouer du frein à bon escient pour ne pas partir à la faute sur le bitume détrempé du bureau de sa direction. Nous lui conseillerons de ne pas démarrer sur un trop grand braquet en citant Satya Nadella, PDG de Microsoft, lors du lancement de leur nouvelle solution Microsoft Dynamics : « Il ne s’agit par pour les entreprises d’utiliser seulement les outils du digital, mais de devenir digitales. Toutes les entreprises cherchent à atteindre les mêmes quatre objectifs : engager leurs clients, redonner du pouvoir à leurs employés, optimiser les processus et transformer les produits. ».

Après quelques virages abrupts, viendra l’argument du ROI des départements de l’entreprise via la Business Intelligence. Entraîné comme jamais, plein de ressources, il pourra démontrer que ces fonctionnalités, associées à une refonte de l’infrastructure et à un dispositif de conduite du changement, permettront d’optimiser les performances des différents départements de l’entreprise et, ainsi, d’avoir une vision plus claire des sources de rentabilité.

Passé ce premier point intermédiaire, notre ambassadeur de la transformation numérique pourra « mettre tout à droite », c’est-à-dire jouer le grand jeu, en détaillant les différentes fonctionnalités « métiers » qui peuvent s’articuler intuitivement à l’implémentation d’une nouvelle solution d’entreprise.

A quelques encablures de la dernière ligne droite, il rappellera à son supérieur hiérarchique un point essentiel : cette transformation doit être incarnée par la Direction Générale. Elle est en effet légitime pour assurer la promotion positive d’un changement culturel et technologique profond.

Enfin, dans l’emballage final, il lancera un dernier message, une synthèse, une dernière raison de se lancer dans la transformation numérique : « Monsieur le Directeur Général, faisons de nos collaborateurs des entrepreneurs, rendons-les plus indépendants face au changement tout en rationalisant notre pilotage, la qualité de nos KPI’s » 

Que faut-il en conclure ? Le contexte global dans lequel évoluent les entreprises est particulièrement adapté aux grands chantiers de la transformation numérique. D’une part, l’aura du Président Jupitérien imprègne les acteurs économiques et favorise l’innovation. D’autre part, les solutions technologiques, capables de supporter les changements structurels de l’entreprise, n’ont jamais été aussi performantes.

[1] Source : ouvrage de Dan Senor et Saul Singer sur l’économie d’Israël « Israël, la nation start-up »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

PASSWORD RESET

LOG IN